LA TERRE SAINTE

1

Celui qui ouvre la Bible peut éprouver les mêmes sentiments que le pèlerin

2

qui vient pour la première fois en Terre Sainte.

3

Il éprouve le vertige en abordant quatre mille ans de l'histoire de l'humanité.

4

Une prophétie d'Isaïe reflète l'importance de la Terre Sainte berceau des religions monothéistes, le judaïsme, le christianisme et l'islam.

5

Il arrivera que la Maison du Seigneur sera établie au sommet des montagnes. Toutes les nations y afflueront...

6

C'est le pays des patriarches ensevelis à Hébron,

7

c'est le pays vers lequel Moïse guida le peuple d'Israël

8

c'est le pays du prophète Elie qui brisa la résistance des prêtres idolâtres sur le mont Carmel,

9

c'est le pays de David qui a fait de Jérusalem la capitale du pays, c'est le pays de Salomon qui a fait construire le premier Temple,

10

c'est le pays de Jésus que l'impératrice Hélène, mère de Constantin, remit en honneur lors de sa visite en 326,

11

c'est le pays où les Croisés affrontèrent les guerriers de l'islam pour favoriser le culte chrétien dans la ville où Jésus souffrit.

12

Sur le mont Moriah deux lieux de l'islam, le dôme du Roc et la mosquée El Aqsa.

13

Quel que soit le lieu, le pèlerin foule un sol marqué par l'histoire biblique

14

Il est encore aujourd'hui un lieu où se joue l'histoire et la paix dans le monde

15

La Bible décrit la Terre Sainte comme un pays où coulent le lait et le miel. Cette fertilité presque miraculeuse relève de l'exagération orientale.

16

La fertilité est davantage le fruit de l'effort des hommes qui ont permis, à l'époque actuelle, d'adapter dans ce pays, des cultures qui n'étaient pas traditionnelles.

17

Ce pays est appelé la Terre Sainte à cause des événements qui s'y sont déroulés

18

La région se situe entre la Méditerranée à l'ouest, le Jourdain à l'Est.

19

le Liban au nord, et le désert du Néguev au sud

20

Le même jour, il est facile de faire du ski sur les pistes du mont Hermon,

21

de se baigner dans le lac de Tibériade ou la Méditerrannée...

22

La Galilée est un ensemble montagneux s'élevant au Nord jusqu'à 1200 mètres

23

la chaîne du Carmel s'étend sur 25 km de long et 8 de large, 500 m de hauteur

24

L'est du pays forme une dépression géologique que suit le Jourdain

25

avec son point le plus bas dans la mer Morte qui doit son nom

26

à sa si grande salinité que rien de vivant ne se trouve dans ses eaux.

27

La province du Nord, la Galilée, est particulièrement fertile et verdoyante.

28

Son pôle d'attraction est certainement le lac de Tibériade

29

Le berceau de la civilisation fut ce qu'on appelle le Croissant fertile

30

ces terres qui s'étendent de la vallée du Nil à la Mésopotamie

31

C'est en Babylonie (Sumer et Akkad) que les hommes

32

firent leurs premières expériences de vie sédentaire

33

et inventèrent la première écriture (cunéiforme)

34

notamment pour régler leurs problèmes commerciaux.

35

C'est de cette région qu'Abraham partit pour s'installer près d'Hébron

36

avant que sa tribu n'émigre en Egypte à la suite d'une famine

37

Et c'est d'Egypte que Moïse fit sortir le peuple devenu esclave des pharaons

38

pour le conduire au Sinaï où il reçut la Loi de Dieu

39

avant de s'installer dans le pays de Canaan partagé entre les tribus d'Israël.

40

David conquit Jérusalem pour en faire sa capitale vers l'an 1000 av. JC.

41

Accepter de partir en Terre Sainte ne se présente pas comme un voyage ordinaire

42

Il faut accepter de se laisser totalement dépayser

43

et supporter l'attente à l'embarquement, en raison des contrôles de la sécurité.

44

La première ville visitée est Tel-Aviv, la colline du printemps,

45

du nom de la localité où les juifs se sont installés durant l'exil à Babylone.

46

Dans les faubourgs de Tel-Aviv, cette ville parmi les plus récentes du monde,

47

Jaffa d'où partit le prophète Jonas pour Tarsis (le bout du monde),

48

C'est là que Pierre rappela à la vie Tabitha, une femme disciple de Jésus.

49

et eut une vision lui ordonnant d'ouvrir les portes de l'Eglise aux païens.

50

L'histoire de la ville se poursuit pendant les croisades et sous Bonaparte...

51

En descendant vers le Sud, nous découvrons le Néguev

52

Le terme "Neguev" signifie "steppe, pays aride".

53

Il désigne la région désertique qui s'étend dans la péninsule sinaïtique

54

au sud du territoire de Juda : d'Hébron à Qadech.

55

Le premier personnage biblique qui I'arpente est Abraham

56

Abraham vint s'installer avec ses serviteurs dans la ville de Bersabée

57

Moïse le comprend dans la description qu'il fit aux Hébreux du pays

58

qui va leur être livré et, avant de mourir,

59

il le contemplera du haut du mont Nebo avec l'ensemble de la Terre promise

60

où il n'entrera pas

61

Dans cette même région se trouve l'ancienne ville d'Arad

62

construite comme une forteresse

63

pour surveiller les tribus bédouines qui pouvaient envahir le pays d'Israël par le Sud,

64

mais aussi conçue comme la première ville d'Israël

65

pour les caravanes marchandes de la route des épices et de la soie

66

Dans cette même ville fut construit à l'époque du schisme

67

un temple concurrent à celui de Jérusalem, qui servit ensuite

68

de lieu de culte pour les chrétiens byzantins.

69

La présence de cette ville trouve son explication

70

non seulement par la situation de promontoire rocheux

71

qui domine la vallée désertique

72

mais aussi est surtout par la présence de l'eau

73

qui s'écoule des parois rocheuses de la région d'Avdat

74

Cette eau s'écoule dans des "wadi" (oued) et forme parfois de petits lacs

75

au plein milieu des parois rocheuses

76

apportant la végétation et la fraîcheur dans cette région.

77

particulièrement encaissée

78

que devaient traverser les caravanes

79

avant de gagner des lieux plus hospitaliers.

80

comme la ville d'Hébron, aujourd'hui peuplée de 70000 habitants,

81

Il semble qu'elle fut fondée au dix-huitième siècle avant l'ère chrétienne.

82

Abraham y séjourna et y acheta une concession funéraire à Ephron le Hittite,

83

afin d'y enterrer son épouse.

84

La ville doit son prestige à la tombe des patriarches du clan d'Abraham.

85

Qumran est situé au bord de la Mer Morte, à 390 mètres sous le niveau de la mer

86

Bien que le site fut connu depuis un siècle, on n'y prêtait guère attention

87

jusqu'à la découverte des rouleaux de la Mer Morte, dans ces grottes en 1947

88

Le site fut exploré par le Père De Vaux de l'Ecole archéologique dès 1951.

89

Qumran fut occupé par une communauté sectaire juive, sans doute les esséniens

90

qui avaient dissimulé des manuscrits dans les grottes naturelles

91

avant de fuir en 68 devant les armées romaines et rejoindre Massada.

92

Massada est un rocher naturel fortifié sur la rive occidentale de la Mer Morte.

93

Au début de la révolte juive contre les romains en 66, la forteresse

94

fut prise par une garnison romaine, chassée par les zélotes qui occupèrent

95

la citadelle jusqu'au 2 mai 73, jour où elle fut reconquise par les Romains.

96

A ce moment, ce bastion de résistance n'abritait qu'un millier de fidèles

97

décidés à ne pas céder à l'oppresseur dont les campements regroupaient plus de

98

10000 hommes résolus à en finir avec cette guerre juive.

99

En remontant vers le Nord, par la vallée du Jourdain, nous traversons Jéricho

100

la cité des palmiers, la ville la plus basse du monde, à 300 mètres sous la mer.

101

une oasis de verdure de 5 km de diamètre, véritable porte d'entrée en Israël

102

Jésus a traversé la ville lors et y a rencontré Zachée sur un sycomore.

103

Les nombreuses grottes de la région accueillirent de nombreux ermites

104

s'engageant dans des combats spirituels comme Christ qui résista à la tentation.

105

Dans la province du Nord, la Galilée, la première étape

106

se doit d'être Nazareth, le village où Jésus a passé sa jeunesse

107

Située au milieu des collines de Galilée, Nazareth occupe une place privilégiée

108

dans le cœur des chrétiens pour être le lieu où Marie entendit l'appel

109

de l'ange lui annonçant qu'elle serait la Mère de Jésus

110

Les évangélistes s'accordent pour dire que Jésus a passé sa jeunesse à Nazareth,

111

accomplissant un pèlerinage au Temple de Jérusalem à l'âge de douze ans.

112

Il fréquenta la synagogue où plus tard il fera sa première prédication

113

annonçant la venue des temps messianiques

114

avant d'être chassé par les habitants hors de la ville...

115

On ne dispose que de très peu de données sur le passé du village de Nazareth :

116

seule, une source, alimentant la fontaine, laisse supposer que le site fut

117

occupé à une époque très lointaine. On peut encore voir

118

ruisseler l'eau à l'intérieur de l'église grecque orthodoxe de Saint Gabriel

119

On peut imaginer Marie soit venant puiser de l'eau comme les femmes du village.

120

La première église détruite par les Arabes en 636 fut rebâtie par les Croisés.

121

Quelques familles chrétiennes viennent s'y installer en 1620 afin d'y honorer

122

l'incarnation par une église qui ne fut construite qu'en 1731.

123

Cette église fut démolie en 1956 pour permettre la création,

124

entre 1960 et 1968, de la basilique actuelle

125

qui est la plus importante de tout le Moyen Orient.

126

Les fouilles entreprises au moment de cette reconstruction permirent d'établir

127

avec certitude l'existence d'un sanctuaire byzantin.

128

On a découvert à Nazareth des vestiges d'églises byzantines et des croisés.

129

La basilique actuelle enchâsse dans un même édifice la grotte de l'Annonciation

130

et les souvenirs de la sainte famille. Avec son aspect majestueux

131

cette basilique établit un contraste entre l'humilité de l'Incarnation

132

et la gloire de l'Eglise en marche, dans la richesse des décorations

133

offertes par tous les pays du monde à cette basilique...

134

L'évangéliste Jean fait commencer la mission de Jésus par un signe étonnant

135

à Cana, lors d'un mariage, auquel il fut convié avec ses proches.

136

La tradition a vu dans ce signe ou une préfiguration de l'eucharistie

137

Deux églises, orthodoxe grecque et franciscaine, conservent le souvenir du signe

138

Sur les pentes d'une colline qui domine le lac de Tibériade, Jésus enseigna

139

souvent la foule de ceux qui le suivaient. Le Sermon sur la Montagne a

140

impressionné non seulement ceux qui ont décidé de le suivre,

141

mais aussi des hommes qui ne vivent pas nécessairement les valeurs chrétiennes.

142

Et prenant la parole, il les enseignait : Heureux !...

143

Tabgha est la corruption d'un terme grec signifiant : les sept sources.

144

La tradition chrétienne commémore en ce lieu la multiplication des pains.

145

Des fouilles entreprises en 1932 mirent en évidence une basilique byzantine

146

du quatrième ou du cinquième siècle et dont les mosaïques sont parmi les plus

147

belles du pays. Elles représentent la flore et la faune des environs du lac.

148

Près de l'autel, une mosaïque, d'un style différent, représente

149

deux poissons qui entourent un panier de pains marqués d'une croix.

150

Ces mosaïques montrent combien la multiplication des pains

151

avait impressionné les premiers chrétiens,

152

elle les avait tellement impressionnés que l'évangéliste Marc

153

rapporte deux récits de ce miracle.

154

A Tabgha, également, près du lac, on voit encore les poteaux auxquels on

155

attachait les barques, ainsi que des marches qui descendent dans l'eau.

156

C'est là que Jésus a confié à Pierre le soin de son Eglise

157

lors d'un repas au bord du lac après la résurrection.

158

Capharnaüm était une cité peuplée au temps de Jésus, au carrefour

159

de plusieurs routes, notamment la route romaine de la Mer, la Via Maris

160

qui allait de la Méditerranée à Damas.

161

C'était un village de pêcheurs, sur les bords du lac de Galilée.

162

C'est à Capharnaüm que Jésus appela ses premiers disciples, des pêcheurs.

163

Jésus enseigna et manifesta son autorité dans la synagogue de Capharnaüm.

164

Il habita la maison de Pierre, dont il guérit la belle-mère.

165

En regardant la disposition des ruines des constructions, on comprend

166

pourquoi les amis d'un paralytique durent percer le toit en branches de palmier

167

pour amener cet homme en présence de Jésus.

168

De l'époque des premiers siècles, il ne reste que des ruines,

169

dont la plus impressionnante est la synagogue, découverte par Robinson en 1838

170

En 1894, les Franciscains achètent le site pour le protéger du pillage.

171

On trouve des symboles romains sur des pierres sculptées, au milieu

172

d'emblèmes juifs comme la menora, le shofar, l'étoile de David, le palmier, ou

173

l'arche d'alliance (en forme de temple ionique).

174

Le lac de Tibériade connut la plus grande partie du ministère de Jésus.

175

C'est dans ce cadre qu'il appelle ses disciples, particulièrement Simon-Pierre,

176

dont la barque servira pendant la vie publique de Jésus.

177

Avec ses amis pêcheurs, ceux qu'il avait appelés comme disciples,

178

Jésus traversera souvent le lac de Tibériade,

179

L'eau du lac est calme d'ordinaire, mais la tempête peut se lever

180

et le transformer en mer démontée et rugissante.

181

A la faveur d'un hiver sans pluie, le niveau des eaux du lac ayant baissé

182

une embarcation du premier siècle fut découverte en janvier 1986

183

par deux archéologues amateurs, près du kibboutz Ginossar (Génésareth)

184

Jésus traversait souvent le lac pour se retirer et prier

185

sur les monts de la Décapole.

186

C'est dans une des cités de la Décapole qu'il chassa le démon qui tenait enchaîné un jeune homme,

187

en envoyant les esprits dans un troupeau de porcs.

188

Jésus aurait pu se rendre sur les pentes du mont Hermon

189

pour y être transfiguré, mais

190

la tradition préfère situer cette transfiguration sur le mont Thabor

191

colline de 520 mètres qui domine la plaine de la Basse Galilée.

192

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène seuls à l'écart

193

sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux,

194

Elie leur apparut avec Moïse, ils s'entretenaient avec Jésus.

195

Une nuée vint des recouvrir : Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Ecoutez-le !

196

Moïse et Elie représentent la Loi et les Prophètes, la Révélation de Dieu

197

Sa situation exceptionnelle désignait le Thabor pour être l'emplacement

198

d'une citadelle-forteresse ou d'un sanctuaire. Sous la basilique actuelle,

199

la roche porte encore les traces d'une installation cananéenne. Déborah,

200

seule femme juge, y rassembla des troupes pour lutter contre le roi de Haçor.

201

Sur la côte occidentale, Acre, Saint Jean d'Acre ou Ptolémaïs,

202

une des plus anciennes cités du monde qui apparaît dans le livre des Juges

203

sous le nom d'Akko, nom que lui ont redonné les Israéliens depuis leur retour.

204

Dans l'antiquité, sa situation lui valut une importance militaire et commerciale

205

Au temps des croisades, la ville connaît son heure de gloire.

206

Sous la conduite de Baudouin 1er, les Croisés en prennent possession en 1104

207

pour en faire un port de guerre, occupé par Saladin en 1187, avant de revenir

208

aux Croisés conduits par Richard Coeur de Lion, deux ans plus tard,

209

retombe aux mains du sultan Malek al Ashraf, en 1291. Acre est alors détruite

210

Au dix-huitième siècle, elle fut partiellement reconstruite, par un albanais

211

Ahmed Al Jazz, surnommé le Boucher en raison de sa cruauté.

212

En 1799, elle résiste à Bonaparte, mettant fin à son rêve d'un empire oriental.

213

La chaîne du Carmel s'étend sur vingt cinq kilomètres de long sur huit de large.

214

Les prophètes ont chanté sa splendeur : Karem El, la Vigne de Dieu.

215

A la mort de Salomon, le royaume est divisé. Au nord la crise religieuse atteint

216

sous le roi Akhab et sa reine Jézabel qui réintroduit l'idolâtrie.

217

Face à la renaissance du paganisme, un prophète, Elie se dresse avec intrépidité

218

Il fait exécuter les faux prophètes, ce qui ne plaît pas à la reine Jézabel

219

Elie fuit vers Beer-Sheba, puis est enlevé au ciel à Jéricho.

220

Juifs, chrétiens et musulmans rendent hommage à Elie, témoin de l'absolu de Dieu

221

Au treizième siècle, saint Brocart y proposa la règle que suit l'ordre du Carmel

222

Petite ville au début du XXème siècle, Haïfa est avec ses 250000 habitants

223

la troisième ville, grâce à ses activités portuaires et à son industrie lourde

224

Haïfa est le centre de la secte Bahaï (deux millions de fidèles dans le monde)

225

elle proclame la fraternité universelle et l'unité du message religieux.

226

Nommée par son fondateur, Hérode le Grand, en l'honneur de César Auguste,

227

Césarée fut la capitale de la province romaine de Judée pendant six cents ans.

228

Pour construire cet ensemble, Hérode fit aménager un port artificiel

229

Autour du port, Hérode fait construire une ville à la romaine

230

avec de somptueux palais, des édifices publics, un théâtre, un hippodrome

231

le tout sur une éminence face au port de façon à être vu par les navigateurs

232

Le site a été restauré après les fouilles italiennes de 1959-1963.

233

Le théâtre date de l'époque hérodienne, mais il a été restauré plusieurs fois.

234

Avec ses 90 mètres de diamètre, il était modeste pour le Proche-Orient.

235

L'aqueduc sur le front de mer faisait partie d'un ouvrage de 14 kilomètres

236

qui amenait l'eau depuis les pentes du mont Carmel.

237

Très vite dans la période romaine, les procurateurs de Judée choisissent Césarée

238

comme lieu de garnison pour les légions stationnées dans cette région.

239

Ce sera le siège du gouvernement administratif de la province de Judée.

240

comme en témoigne cette inscription sur une pierre de calcaire :

241

[...]s Tiberieum [ ?Pon]tius Pilatus [Praef]ectus Iuda[ea]e [Fecit].

242

C'est un témoignage épigraphique du séjour de Pilate. Elle indique sa fonction

243

qui lui conférait une autorité pour les exécutions capitales.

244

Les croisés y édifièrent une citadelle.

245

On peut découvrir la cathédrale croisée, qui ne fut probablement jamais terminée

246

Césarée joue un rôle dans l'expansion du christianisme hors de Palestine.

247

En regagnant la frontière orientale, vers le Jourdain

248

on découvre le site de Meggido, rendu célèbre par la bataille

249

qui opposa le roi Josias aux armées égyptiennes

250

qui voulait étendre la puissance de l'Egypte jusqu'à l'Euphrate

251

Allié à ses voisins de l'est, le roi Josias qui avait entrepris une réforme

252

religieuse, dans le but de lutter contre l'idolâtrie, tenta de s'interposer,

253

mais il fut vaincu et périt dans la bataille, laissant une question :

254

à quoi bon être fidèle à Dieu si on n'est pas récompensé ?

255

Symbole de la lutte contre le mal sous toutes ses formes,

256

Meggido est supposé être le lieu de la victoire de Dieu : Harmageddon !

257

A l'endroit où le Jourdain sort du lac de Tibériade a été créé

258

un site touristique permettant d'évoquer le baptême de Jean,

259

même si Jean avait coutume de baptiser plus au sud...

260

Le décor est beaucoup plus évocateur que les régions désertiques

261

pour rappeler ce baptême, mais il est artificiel.

262

Des communautés d'origine protestante y célèbrent

263

le baptême de leurs membres... En tout cas, en ce point d'eau

264

il est toujours permis de se souvenir de son baptême...

265

A proximité de la frontière orientale, le site de Beth-Shéan

266

permet d'évoquer le premier roi, Saül, qui fut battu lors de la

267

bataille de Guilboé. Décapité, son corps fut fixé aux murailles

268

de la ville. David prit alors sa place de roi...

269

En descendant vers le sud, en longeant les mots de Samarie,

270

on regagne Jéricho, une des cités les plus anciennes.

271

Les fouilles montrent que l'endroit était habité il y a 6000 ans.

272

Traditionnellement, c'est la première ville conquise de la Terre Promise.

273

A proximité de la Mer Morte, à environ 400 mètres sous le niveau de la mer

274

Jéricho est un lieu agréable où les rois et princes de Judée

275

aimaient à venir, surtout en hiver, à cause de son climat propice.

276

Les Omeyyades, envahisseurs de l'Islam, ont bien compris son importance

277

et y ont bâti de somptueux palais à proximité de la ville,

278

véritable oasis de verdure aux portes du désert. Jéricho est surnommée

279

la cité des palmiers et des parfums. C'est près de cette ville qu'est évoquée

280

la tentation de Jésus. Celui-ci y passa plusieurs fois en se rendant

281

à Jérusalem, y guérissant Bartimée, se faisant inviter par Zachée,

282

et évoquant la route rendue dangereuse par la présence de brigands

283

dans la parabole de l'auberge du bon Samaritain...

284

En montant à Jérusalem, nous pouvons visiter Bethléem, chargée d'histoire,

285

c'est la ville de David, et aussi celle où Jésus est né.

286

C'est à proximité de Bethléem, à Ephrata, que mourut Rachel, épouse préférée de

287

Jacob, en donnant naissance à Benjamin, seul fils d'Israël

288

à être né dans la terre promise par Dieu à Abraham.

289

Bethléem, ville du pain, en raison de ses cultures céréalières,

290

ville de la viande pour ses pâturages et ses activités pastorales.

291

A proximité de la ville, au lieu dit "le champ des bergers" des pasteurs

292

gardaient leurs troupeaux quand un ange vint leur annoncer la naissance

293

de Jésus, dans la ville du roi David, ils quittèrent l'endroit

294

pour aller visiter l'enfant et ses parents, installés dans un abri de fortune,

295

en raison de l'affluence dans la ville, à cause du recensement...

296

"Gloire à Dieu dans le ciel et paix sur la terre" entonna l'armée céleste

297

tandis que les bergers étaient les premiers à adorer l'enfant Jésus.

298

Au lieu présumé de sa naissance, une chapelle commémore

299

l'événement par une étoile d'argent à quatorze branches...

300

Au-dessus de cet endroit, se dresse, depuis le quatrième siècle,

301

l'église de la Nativité, dans laquelle on ne peut entrer qu'en s'inclinant

302

par une porte basse, soulignant l'humilité du Dieu qui se fait homme.

303

La grande nef rappelle la construction des basiliques romaines

304

et demeure un des vestiges de l'antiquité chrétienne, même si

305

l'église a été restaurée et enrichie au fil des siècles. Les lieux sont

306

partagés entre les confessions catholiques et orthodoxes.

307

depuis les divisions historiques du onzième siècle.

308

"Hic de Maria Virgine Jesus Christus natus est"

309

Bethléem se situe à dix kilomètres de Jérusalem, au milieu des collines

310

et devint très tôt un lieu de culte. Saint Jérôme qui y vécut dans une grotte

311

de 385 à 420, pour traduire la Bible en latin (Vulgate), rapporte que,

312

de Hadrien à Constantin, ce lieu fut dédié à Adonis, continuant de

313

signifier un espace sacré pour les différentes générations...

314

A proximité de Jérusalem, au-delà du mont des Oliviers, se situe Béthanie,

315

village de Lazare, Marthe et Marie. Une église rappelle les événements qui

316

se sont déroulés en ces lieux, le repas chez Simon le lépreux,

317

l'onction des pieds de Jésus par Marie et surtout

318

la résurrection de Lazare, ce signe de Jésus qui a tant impressionné

319

les foules qui connaissaient bien la famille de Lazare.

320

Le village s'appelle aujourd'hui El-Azarîyé, et

321

on y montre encore un tombeau creusé dans le roc.

322

Ce tombeau se situe à proximité de l'église qui rassemble les souvenirs :

323

l'amitié de Jésus pour Lazare et sa famille, la promesse de la résurrection

324

et le repas organisé chez Simon, ainsi que la résurrection de Lazare.

325

La proximité du mont des Oliviers explique la présence de pressoirs antiques...

326

En quittant Béthanie pour rejoindre Jérusalem, on traverse ce mont

327

à partir duquel il est possible d'apercevoir tout Jérusalem.

328

Sur les pentes de ce mont, l'église russe de sainte Marie Madeleine,

329

construite sur ordre du tsar en 1888 en mémoire de sa mère Marie Alexandrovna.

330

De ce mont commença l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem

331

qui est rappelée chaque année le dimanche des Rameaux par une procession

332

qui conduit les fidèles de Bethphagé jusqu'au saint Sépulcre...

333

Au sommet de ce même mont, se dresse la mosquée de l'Ascension,

334

érigée au lieu d'une ancienne basilique rappelant l'événement,

335

nouveau signe de la permanence des lieux sacrés.

336

D'après Paulin de Nole, vers 400, le sol y avait été tellement sanctifié

337

par les pieds du Seigneur qu'il ne pourrait plus être ni couvert ni piétiné...

338

Sur ce mont, Jésus se retirait la nuit après sa prédication au Temple,

339

il y enseigna le "Notre Père" à ses disciples; Le texte de cette prière

340

se trouve inscrit sur des carreaux de céramique dans le cloître du Carmel.

341

En descendant ce mont, et en admirant les merveilles de Jérusalem,

342

Jésus pensa à sa ruine, que les prophètes avaient déjà annoncée.

343

L'église du Dominus flevit (le Seigneur a pleuré) a été construite en 1955, et

344

par une fenêtre au-dessus de l'autel, la vue sur Jérusalem (particulièrement

345

l'esplanade de l'antique Temple) est inoubliable.

346

La descente du mont des Oliviers traverse les cimetières de la ville, c'est

347

dans la vallée de Josaphat que sonnera la trompette de la résurrection finale.

348

Sur ce mont, les souvenirs chrétiens sont très vivants,

349

et d'abord, le jardin de Gethsémani, où Jésus a pu mesurer pleinement le destin

350

tragique qui allait être le sien : il commença à ressentir frayeur et angoisse

351

Mon âme est triste à en mourir. Demeurez ici et veillez.

352

Et, allant un peu plus loi, il tombait à terre et priait :

353

Abba, Père, à toi tout est possible, écarte de moi cette coupe !

354

Pourtant, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux !

355

A Gethsémani, endroit d'où l'on extrait l'huile, on peut voir des oliviers

356

millénaires. C'est à leur ombre que s'élève la basilique de l'Agonie.

357

Cette église est aussi connue sous le nom d'église des Nations,

358

en raison du fait que de nombreux pays ont contribué à son financement.

359

elle renferme le rocher de l'agonie, là où Jésus aurait eu des sueurs de sang...

360

La vallée du Cédron a eu un très grand attrait sur la population de Jérusalem

361

par son aspect fantastique rehaussé par son paysage rude et sa maigre végétation

362

Selon une croyance populaire, c'est là qu'aura lieu la résurrection de la chair

363

un fil très mince sera tendu entre le parvis du Temple et le mont des Oliviers.

364

Les bons rejoindront l'autre bord, mais les méchants tomberont dans le vide...

365

Cette vallée regorge de monuments taillés dans le roc, parmi lesquels le pilier

366

d'Absalon (mémorial d'Absalon qui se révolta contre son père David),

367

et ce que les chrétiens croient être la tombe de saint Jacques.

368

C'est là que se trouve l'église du tombeau de Marie qui remonte aux Croisés

369

et qui appartient actuellement aux grecs orthodoxes.

370

Le tombeau est orné d'icônes, de tableaux et de pierres précieuses.

371

En remontant la vallée du Cédron, on parvient au village de Silwan

372

qui doit son nom à la fontaine de Siloé, lieu où Jésus

373

envoya l'aveugle-né, après lui avoir enduit les yeux de boue...

374

Surplombant la vallée, le mont Sion, haut lieu des religions monothéistes,

375

regroupe différents souvenirs, comme le lieu de la Dormition de Marie.

376

C'est là que la tradition chrétienne situe l'endormissement de Marie,

377

les apôtres y vinrent chercher son corps pour le déposer

378

dans la vallée du Cédron, et de là Jésus vint l'enlever avec ses anges

379

pour la conduire au ciel, par son Assomption...

380

C'est sur ce même mont Sion que se trouverait la Salle haute,

381

ou Cénacle, là où Jésus partagea son dernier repas avec ses disciples,

382

avant de connaître sa Passion, là où les disciples se retirèrent

383

jusqu'au jour de la Pentecôte avant de commencer

384

leur prédication du Christ ressuscité. Ce lieu a été reconverti

385

en mosquée et lieu de prière par l'Islam, preuve supplémentaire

386

de la permanence dans les traditions religieuses

387

des lieux sacrés... Le discours de Pierre, au jour de Pentecôte,

388

parle du tombeau de David, qui se trouve à proximité de la Salle haute,

389

Le cénotaphe que l'on montre est un des lieux saints les plus importants

390

après le Mur Occidental. Sa localisation est liée à une tradition croisée

361

vénérant la tombe d'Etienne, le premier martyr, depuis l'époque byzantine.

392

La basilique de la Dormition rappelle le récit apocryphe du

393

Transitus Mariae : La Vierge se coucha sur son lit et, rendant grâce à Dieu,

394

et rendit l'esprit. Les apôtres virent une splendeur telle que nulle langue

395

humaine ne saurait l'exprimer car elle surpassait la blancheur de la neige

396

et la clarté de l'argent. Le Sauveur parla ainsi : prenez le corps de la Vierge,

397

et portez-le à la droite de la ville, vous y trouverez un sépulcre neuf,

398

vous l'y déposerez et vous attendrez que je vienne à vous...

399

Le Seigneur la remit aux mains des anges pour qu'ils la portent dans le paradis

400

L'église de saint Pierre en Gallicante, propriété des Assomptionnistes,

401

aurait été édifiée sur la maison de Caïphe.

402

Dans le sous-sol, des cachots et un lieu de flagellation sont encore visibles.

403

C'est là que Jésus aurait été questionné et emprisonné par Caïphe,

404

et que Pierre aurait nié le connaître.

405

Un escalier datant des Maccabées relie le mont Sion à la source de Gihôn

406

Sous des apparences de procès régulier, ce premier procès de Jésus devant Caïphe

407

a été bâclé, il n'avait pas le pouvoir d'ordonner la mise à mort.

408

C'est pourquoi il faut porter l'affaire devant le procurateur romain, Pilate,

409

qui séjournait à Jérusalem, pendant les périodes de fêtes.

410

Jésus fut donc conduit au palais occupé par Pilate à l'autre bout de la ville

411

dans le quartier où l'on accède actuellement par la porte des Lions,

412

c'est là aussi que la tradition situe le martyre de saint Etienne

413

et c'est de cette porte que commence habituellement la Via Dolorosa,

414

le chemin de croix, suivi par tous les fidèles chrétiens.

415

Ce chemin passe à proximité de l'église saint Anne, propriété des Pères blancs

416

Cette église est édifiée sur la maison de Marie, près de la piscine de Bézatha.

417

à la porte des Brebis, au nord de l'enceinte du Temple de Jérusalem

418

L'endroit aurait été habité par Anne et Joachim, parents de Marie.

419

Sous l'église sainte Anne, une crypte conserve

420

le souvenir de la Nativité de la Vierge.

421

Devenue école coranique sous Saladin, elle revint à la France en 1856

422

elle fut confiée aux Pères blancs qui retrouvèrent la piscine de Bezatha.

423

Les fouilles ont mis à jour les fondations d'une installation gréco-romaine,

424

avec deux bassins inégaux, qui étaient entourés de cinq portiques,

425

ceux précisément dont parle l'évangéliste Jean.

426

Comme il n'existe aucune autre installation de ce genre, nous avons là, un des

427

rares endroits dont on puisse dire avec certitude que Jésus y est venu.

428

Une église y a été érigée à l'époque byzantine, ses fondations se voient encore.

429

La Via Dolorosa, le chemin de croix débute avec la chapelle de la flagellation

430

Jésus est condamné à mort par le pouvoir politique, comme séditieux,

431

appelant le peuple à la révolte. Devant la foule qui réclamait la mort de Jésus,

432

Pilate n'osa pas prendre une position nette. Il ne trouve rien de condamnable

433

dans sa conduite, dans ses faits et gestes. Pour ne pas perdre son prestige,

434

pour ne pas risquer sa situation, il cède à la foule, en permettant que Jésus

435

soit flagellé. De la place pavée, le Lithostrotos, Pilate parlait au peuple.

436

Sur certains dalles, des signes rappellent un jeu : le jeu du roi servait de

437

distractions aux soldats. permettant d'expliquer les sévices subis par Jésus.

438

Après s'être moqués de lui, les soldats le font sortir pour le crucifier

439

L'Ecce homo, rappelle les paroles de Pilate à la foule : Voici l'homme !

440

Portant lui-même sa croix, Jésus gagna le lieu dit du crâne, Golgotha.

441

Sur le chemin de sa crucifixion, il rencontra Marie, sa Mère,

442

L'épuisement physique de Jésus explique le fait qu'un passant soit

443

réquisitionné pour porter la croix avec lui. Cet homme sera un certain Simon

444

une femme aurait essuyé son visage défiguré par les mauvais traitements.

445

La Via Dolorosa se termine dans le Saint Sépulcre qui recouvre le Golgotha,

446

la colline sur laquelle Jésus fut crucifié et sur laquelle se trouve aussi

447

le tombeau où son corps fut déposé. Le coeur du quartier chrétien est l'église

448

du saint Sépulcre, appelée de préférence l'Anastasis, pour signifier

449

la résurrection du Christ au lieu de sa crucifixion et de sa mort.

450

On y entre par le côté gauche, l'autre ayant été condamné par Saladin.

451

A droite, en entrant, se trouve le Golgotha, monticule de forme arrondie,

452

auquel on accède par un escalier abrupt. C'est là que Jésus est dépouillé de ses

453

vêtements, mis en croix, qu'il meurt, et qu'il est descendu de la croix

454

C'est là qu'ils le crucifièrent, ainsi que deux autres, un de chaque côté

455

L'inscription portant le motif de sa condamnation était ainsi libellée :

456

Le roi des Juifs. Les passants l'insultaient en hochant la tête...

457

Jésus, comme tous les crucifiés, est accablé des sarcasmes de la foule,

458

qui passe et qui regarde la mort faire progressivement son oeuvre.

459

Au pied de la croix, se tenait Marie sa mère, à qui il confie l'Eglise

460